Un voisin bruyant

EscaliersJ’ai habité dans un petit immeuble en centre ville. Une des raisons pour lesquelles j’ai déménagé ensuite était le voisinage, en particulier le type de l’appartement du dessus. C’était un bonhomme à l’aspect étrange, très réservé. Pourtant, aux alentours de minuit, il y avait fréquemment un bruit étrange venant de chez lui et qui me tapait sur les nerfs. Pour être honnête ce n’était pas fort. Mais j’ai le sommeil léger et je n’arrivais pas à garder les yeux fermés avec ces petits sons semblant se répéter à l’infini. Ils me rappelaient des bruits de talons hauts, mais pas si forts, comme si la personne qui produisait ces bruits cherchait à rester silencieuse. Après quelques jours je réalisai que la séquence était toujours la même, comme un enregistrement joué encore et encore avec des pauses de durée variable entre chaque motif. Il en fut ainsi une bonne partie de l’année, toujours la même série de coups, qui finit par s’imprimer dans mon esprit, la nuit, parfois des heures entières.

Ce ne fut que plusieurs années plus tard, alors que j’aidais ma fille à faire ses devoirs, que j’appris un peu de langage morse. Elle frappait sur la table avec les jointures de ses doigts et un frisson me parcourut l’échine alors que je reconnus l’exacte séquence. Quand je lui demandai ce que ça voulait dire elle rit. « C’est la plus facile papa ! » dit-elle. « C’est celle pour appeler au secours. ».

Traduction de “Annoying neighbor” par Gabriel Oro sur reddit/r/shortscarysotries

This entry was posted in Non classé and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>