L’Islande envisage l’implantation de pylônes électriques humanoïdes

Un bureau de design et d’architecture nommé Choi+Shine a soumis un projet pour le Concours International de Design de Pylônes Électriques Haute-Tension Islandais. Ce projet consiste en des pylônes géants à forme humaine transportant l’électricité à travers les paysages du pays.

Ces formes énormes ne nécessiteraient que de légères modifications au design actuel des pylônes, indique la société, qui a déjà gagné une mention honorable pour ce design par le jury du concours. La société a également gagné une récompense attribuée par la Boston Society of Architects Unbuilt Architecture.

Sur leur site internet, la société précise : “Grâce à des modifications mineures du style bien connu des tours d’acier actuelles, nous avons créé des séries de tours à la fois puissantes, solennelles et de formes variables. Ces silhouettes deviendront des monuments dans le paysage. Voir les pylônes deviendra une expérience inoubliable, élevant les tours au-délà du simple design fonctionnel”.

Les silhouettes pourraient prendre des poses différentes, avec la possibilité de les faire s’adapter au paysage auquel elles seraient intégrées. Par exemple, un pylône placé sur une côte pourrait avoir la forme d’un personnage grimpant cette côte. Les silhouettes pourraient aussi “s’étirer” pour gagner de la hauteur lorsqu’elles supportent des lignes sur de longues distances plates.

“De subtiles variations dans les mains et la tête combinées à des positions différentes des membres en x, y et z, permettent une grande variété d’expressions. Les silhouettes-pylônes peuvent être placées par deux, marchant dans la même direction ou dans des directions opposées, s’observant du coin de l’oeil, s’agenouillant ou tendant la tête en direction d’une ville”, écrivent les architectes.

Le processus de fabrication n’a pas pour autant besoin d’être complexe. Chaque pylône est constitué des mêmes composants (tête, bras, torse, jambes, etc.), qui pourraient être fabriqués puis montés dans la position voulue en utilisant des éléments de fixation pré-assemblés.

Choi-Shine ajoute: “Comme les statues de l’Île de Pâques, l’idée est que ces caryatides modernes hautes de 50 mètres gagneront une autorité tranquille, appartenant au paysage et servant les gens, transportant silencieusement l’électricité à travers les paysages, de jour et de nuit, par beau temps ou sous la neige.”

- librement traduit depuis Wired Science -

This entry was posted in Non classé and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>